Bondrée apivore – Pernis apivorus

  • Home
  • Bondrée apivore – Pernis apivorus
27 Jan

Pernis signifie en latin, rapide, agile et apivorus vient de deux mots latins, apis l’abeille et voro, dévorer. La Bondrée apivore niche en Europe moyenne et septentrionale, et en Asie occidentale. Elle apprécie les zones de massifs boisés alternés de prairies. La bondrée apivore revient assez tard au printemps de ses quartiers d’hiver africains et repart assez tôt, fin août début septembre.

Elle ressemble beaucoup à la Buse variable et il faut un œil exercé pour différencier ces deux espèces. La Bondrée porte ses ailes plus à plat que la buse lors des vols planés, elle possède une petite tête et une longue queue striée de trois barres foncées. Elle peut arborer des couleurs variables tout comme la buse. Ses pattes puissantes aux serres aiguisées lui servent à déterrer les nids de guêpes, de bourdons ou d’abeilles dont elle dévore principalement les larves, la cire et parfois le miel. Pour se protéger de la piqûre des hyménoptères, la Bondrée a sur la tête des plumes raides, très serrées et courtes. Ses narines étroites évitent que la terre, les insectes et/ou la cire ne pénètrent à l’intérieur.

Si le nombre de larves d’hyménoptères est peu développé lors de son arrivée, la Bondrée peut consommer d’autres insectes mais également des œufs, de jeunes oiseaux, de petits rongeurs, des grenouilles et de petits reptiles.

Le couple, uni pour la vie, réaménage un ancien nid de corvidé (corbeau ou corneille) ou de rapace avec des rameaux frais. La femelle y dépose 2 œufs, rarement 3, incubés par les deux partenaires durant environ 35 jours. Les jeunes s’envolent vers l’âge de 40 jours et sont nourris encore une quinzaine de jours par le couple. Puis, la migration suit aussitôt l’indépendance des jeunes.

Logo

À Propos

Le musée

Contactez-nous !