Circaète Jean-le-Blanc – Circaetus gallicus

  • Home
  • Circaète Jean-le-Blanc – Circaetus gallicus
27 Jan

Parmi
les rapaces très spécialisés, le Circaète est un exemple parfait.
En effet, cet oiseau se nourrit presque exclusivement de reptiles et
en particulier de grandes couleuvres, mais aussi de vipères et de
lézards. Afin de repérer ses proies, il patrouille son territoire
d’un vol lent et effectue par étape des phases de vol stationnaire
en scrutant le sol. Ses yeux placés sur sa face lui permettent
d’avoir une excellente vision binoculaire indispensable pour
localiser ses proies.

Il
revient d’Afrique en mars. En France, son air de répartition ne
dépasse pas la Loire.

Peu
après son retour d’Afrique, la femelle réaménage un nid,
construit souvent à la cime d’un arbre privé de sa cime, avec des
rameaux et garnit l’intérieur de feuilles vertes et d’aiguilles
de pin. La femelle pond un seul œuf qu’elle incube durant 45 jours
environ. Le mâle la ravitaille en lui apportant un serpent dont la
queue dépasse du bec, de façon à ce que la femelle puisse le
récupérer. A sa naissance, le poussin est encore protégé des
intempéries par sa mère. Le mâle apporte les proies à la femelle
qui les déchiquette pour nourrir son petit. Puis, vers l’âge de
4 semaines environ, la femelle part chasser comme son compagnon pour
approvisionner leur poussin. Le jeune s’envole à l’âge de 70
jours, il est encore dépendant de ses parents durant quelques jours.
Au fil du temps, il accompagne ses parents à la chasse et apprend à
chasser pour acquérir plus tard son indépendance.

Logo

À Propos

Le musée

Contactez-nous !