Echidné à bec court – Tachyglossus aculeatus

  • Home
  • Echidné à bec court – Tachyglossus aculeatus
27 Jan

L’échidné fait partie de l’ordre des monotrèmes (un seul trou) comme l’ornithorynque. Tout comme ce dernier, il pond des œufs et n’a pas de vraie mamelle.

Cet animal à allure de hérisson vit en Australie, Tasmanie et Nelle Guinée. Son nom universel Tachyglossus, signifie « langue rapide » en raison de la rapidité avec laquelle il sort et rentre sa langue pour capturer les termites et fourmis. Aculeatus veut dire « piquant » ou « équipé de piquants ». Il existe 3 autres espèces d’échidné du genre Zaglossus.

La morphologie de l’échidné est étonnante sous plusieurs aspects !

Il possède un étroit et long museau terminé par une petite bouche ne comportant pas de dent. Sa très longue langue peut sortir de 18 cm, elle est visqueuse et lui sert à capturer ses proies.

Ses courtes pattes armées de puissantes griffes lui permettent de forer la terre pour construire un abri, creuser les termitières et s’enfouir dans le sol. Des piquants recouvrent presque tout son corps et le protègent des prédateurs.

La femelle dispose d’une poche ventrale, comme les marsupiaux, dont l’ouverture est orientée vers l’arrière du corps. Ce sens d’ouverture évite de la salir de terre lorsqu’elle creuse,

25 jours après l’accouplement, la femelle pond un œuf qu’elle place dans sa poche. 10 jours plus tard, le petit naît en cassant la coquille grâce à un « diamant » situé sur le bout de son museau. Il se fixe, dans la poche, à l’aréole cutanée qui produit le lait. Il quitte la poche à l’âge de 2 à 3 mois à cause de la croissance des piquants et attend le retour de sa mère dans un terrier. Elle l’allaite encore jusqu’à 6 mois puis mère et petit se séparent au bout d’un an.

Malgré la protection de ses piquants, l’échidné a beaucoup de prédateurs mais comme notre hérisson, c’est la circulation automobile qui lui a été fatale dans certaines régions où il a totalement disparu !

Logo

À Propos

Le musée

Contactez-nous !