Semaine : 9h à 17h. Weekend : 14h à 17h

LE DESMAN DES PYRÉNÉES

  • Home
  • LE DESMAN DES PYRÉNÉES
27 Jan

Il n’existe dans le monde que deux espèces de Desman, l’un vivant en Russie et l’autre en Europe. Le Desman des Pyrénées n’a été découvert et décrit qu’en 1810, il est endémique des Pyrénées françaises et espagnoles ainsi que des montagnes situées entre l’Espagne et le Portugal. C’est un mammifère de la famille des Talpidés (taupes) et de la sous-famille des Desmaninés.

Cet étrange animal nocturne, très discret, vit dans les torrents et se nourrit principalement de larves aquatiques. Surnommé rat-trompette, en raison de la forme de son museau, le Desman des Pyrénées présente des caractéristiques morphologiques totalement adaptées à son milieu de vie.

Son corps fuselé assure une excellente pénétration dans l’eau, son pelage dense et lustré lui garantit une parfaite étanchéité ainsi qu’une bonne isolation thermique.

Il ne possède pas de pavillons auriculaires, des bourrelets de peau entourent l’orifice du conduit auditif qu’une touffe de poils hydrofuges achève de protéger. A l’image de la taupe, ses minuscules yeux lui permettent tout juste de distinguer les ombres de la lumière !

Son museau est très allongé, plat et flexible. La trompe abrite un sens du toucher extraordinaire. Elle est entourée de longues vibrisses riches en terminaisons nerveuses qui lui indiquent la distance de l’obstacle et le renseignent sur la moindre déviation du courant aquatique. Cet appendice très mobile lui permet de fureter, soulever les cailloux pour y débusquer les larves. Ses narines se ferment en plongée par deux clapets de peau.

Il est équipé de longs pieds palmés qui le propulsent à contre courant dans les rivières ou les ruisseaux rapides. Les longues griffes des pattes avant lui servent à creuser des tunnels dans la berge des rivières où il loge.

Sa longue queue, comprimée verticalement et terminée par des poils raides, lui sert de gouvernail.

Protégé en France et peu étudié, il a fait l’objet, entre 2009 et 2014, d’un gros travail de recherche et d’un plan de vingt cinq actions sur 6 départements en France. Ces actions ont permis de contribuer à la connaissance de cette espèce, à sa conservation, sa gestion ainsi que celle de son habitat menacé et la mise en place d’un réseau de coopération.

Le Desman des Pyrénées est classé espèce « rare » dans le livre rouge français des espèces menacées. Sa population est en déclin constant selon la plupart des scientifiques.

Logo

À Propos

Le musée

Contactez-nous !