Semaine : 9h à 17h. Weekend : 14h à 17h

Les vautours

27 Jan

Les vautours sont des oiseaux nécrophages, ils sont spécialisés dans l’élimination d’animaux morts. Leur anatomie est adaptée à cette nourriture. Leur bec crochu coupe et arrache la chair, le cou, dépourvu de plumes mais d’un fin duvet, se nettoie facilement, les serres sont arrondies et leurs pattes sont plus adaptées à la marche qu’à la préhension de proies. De plus, leur système digestif produit des acides qui favorisent l’élimination des bactéries et l’assimilation de viande avariée sans risque pour leur santé.

Chacun des quatre vautours européens, le Vautour fauve, le Vautour moine, le Percnoptère d’Égypte et le Gypaète barbu, joue un rôle d’équarrissage naturel et rapide des cadavres d’animaux.

Le Vautour fauve est le premier arrivé près de la charogne. Sa vue perçante lui permet de détecter de très haut si l’animal couché, dort ou s’il est mort. Vivant en colonie, il se retrouve en nombre autour de la dépouille. Cet oiseau mange en priorité les parties molles : les viscères, les poumons, le foie et les muscles. Une hiérarchie s’instaure avant la curée en fonction de l’état de faim des oiseaux.

Le Vautour moine, au bec plus épais et puissant, consomme les parties plus coriaces comme les tendons, les cartilages, la peau et parfois des petits os.

Le Percnoptère d’Égypte au bec plus long et fin nettoie les os de la carcasse et grappille les petits restes de viande.

Le Gypaète barbu est spécialisé dans la consommation des os. Lorsque l’os sont trop volumineux, il le prend dans son bec, s’envole puis l’attrape par les pattes, prend de l’altitude et le jette sur une arrête de rocher afin qu’il se brise en morceaux. Son bec largement fendu lui permet d’avaler des os de taille imposante et des sabots.

Logo

À Propos

Le musée

Contactez-nous !